Tests / Comparatifs

Test du fascicule « visa pour l’amour »

Acheter vos sextoys sur HELLOSEXSHOP.FR

Le fascicule est accompagné à chaque numéro d’un livret dit « coquin » et d’une huile de massage de 12 ml. Ce numéro 4 contient également un porte-documents qui permet de ranger les « livrets coquins ». Le tout se trouve sous emballage plastifié et coûte 5,90 euros.

Le fascicule principal contient 16 pages, couverture comprise. Les feuilles ne sont guère solidaires, elles se détachent facilement et semblent faites pour intégrer un classeur, que je suppose livré avec un numéro antérieur de la collection. Le papier est de bonne qualité. De ces 16 pages, il ne reste pas grand chose si l’on ôte la première page de couverture, la deuxième où se trouve le sommaire, les moitiés de page consacrées à des illustrations -parfois sans lien direct avec le sujet comme les poupées russes pour un sujet sur les belles-mères.

Certes, il y a des textes, mais ceux-ci ne sont pas très longs : un paragraphe introducteur la plupart du temps sur une page avec illustration grand format, puis deux colonnes entrecoupées d’illustrations de plus petite dimension.

Le sommaire du fascicule : savoir masser (la friction), massages sensuels (des mollets), la jalousie, vous et votre belle-mère, les aléas de la fertilité, découverte de l’Alsace (le lien est tenu avec la thématique globale du fascicule, mais on peut faire une « promenade amoureuse main dans la main », soit !), fiche d’identité de l’huile de massage fournie.

Les thèmes sont divers, l’accent est mis sur le massage dans les premières et dernière pages, mais le reste est assez généraliste : un peu de psycho, un peu de médecine, un peu de tourisme.

Le contenu est pauvre, les articles sont peu détaillés, n’apprennent rien ou pas grand chose. Ainsi, il est conseillé d’aller en Alsace au moment de Noël et on vous explique que la jalousie est stimulante à condition qu’elle ne soit pas excessive.

Le livret « coquin » rose fushia prend pour symbole une pomme en forme de coeur. Il est constitué de deux pages sur « le fantasme du livreur » ou comment mettre en scène ce jeu de rôle, deux pages sur les préliminaires avec je cite ce passage qui m’a fait sourire : « Si vous voyez qu’elle tarde, selon votre appréciation de la situation, à se rendre à cet endroit, implorez-la d’un « S’il te plaît, caresse-moi le pénis ». […] » Les préliminaires se divisent ainsi, sur la page de droite en « caresser le pénis », « caresser le clitoris » et « caresser les seins ». Il n’est pas dit dans quel ordre procéder. Enfin deux pages sont consacrées à la position de la levrette, avec à droite un poème de Henri Cantel de 1869 ayant pour titre Le clitoris. Pourquoi ce poème intervient-il à cet endroit ? Je ne sais pas, peut-être pour combler un creux.

Le style de ces textes me fait sourire à plus d’une reprise tant ces derniers peuvent être niais. Une citation amusante termine le livret en quatrième de couverture.

L’huile de massage fournie est une huile stimulante à la menthe poivrée. L’odeur en est forte et reconnaissable. Cette huile est destinée au fameux massage des mollets.

Que dire pour conclure de ce fascicule ? Le contenu est quasi-inexistant, l’intérêt que les explications peuvent susciter aussi, pour ne pas dire nul. Par contre, il peut être appréciable de réaliser par ce biais une petite collection d’huiles de massage de différentes senteurs. Le prix me semble néanmoins excessif malgré cela.

J’ai trouvé ce fascicule dans un petit village, pendant mes vacances. Et c’est cette distribution dans les campagnes reculées que je souhaite tout de même mettre en avant. Dans ce village, je pense que la présence de ce fascicule est une petite révolution en soi. Voilà enfin un produit à la portée de tous, sans vulgarité, traitant un minimum de sexualité. Ce n’est pas le nirvana, mais…

Acheter vos sextoys sur HELLOSEXSHOP.FR

Autres articles à voir

A voir aussi

Close