Présentation :


Le gaga de Svakom est livré dans une très belle boite. Un premier emballage noir brillant et fin nous donne un avant-gout de ce que contient cette boite. Une fois enlevé, il  nous donne accès à la vraie boite en carton blanc et dur. On relève le couvercle qui est juste emboité et on trouve à l’intérieur le Gaga dans un écrin en mousse. Il y a bien sûr les différents documents, une carte de garantie qui fait très classe et un petit CD. Le câble USB pour recharger le Gaga se trouve lui dans une petite boite emboitée au millimètre à côté du vibro. Un emballage de très haute qualité qui pourra resservir sans problème. Et détail auquel j’apporte beaucoup d’importance, on trouve aussi une pochette toute douce avec la marque « SVAKOM » écrit dessus pour ranger discrètement votre gaga.

La gaga presenté sur sa boite L'arrière Au dos de la boite Une boite blanche très classe Fermement retenu par la mousse

Test du Svakom Gaga :

Le Gaga est donc un vibromasseur de forme cylindrique avec d’un coté les commandes et de l’autre la caméra. La grosse innovation de ce produit étant la caméra intégrée c’est ce que j’ai voulu tester de suite. Sauf que ce qui n’est dit nul part, c’est que pour que la caméra fonctionne il faut que le Gaga soit branché en USB sur votre ordinateur, ça réduit déjà la zone d’action !  Il s’agit plus d’une webcam que d’une caméra au final puisque c’est l’ordinateur qui va devoir enregistrer la vidéo. Et ça la réduit d’autant plus que le câble USB fourni ne fait que 1m, sur le papier ça semble bien, mais en fait c’est une longueur ridicule. Deuxième mauvaise nouvelle, le logiciel fourni ne fonctionne que sur PC, sur le Mac il faut passer par photobooth pour ceux qui connaissent ! De toute façon le CD étant tout petit il est impossible de l’utiliser dans les ordinateurs qui « aspirent » le CD comme le mien. Enfin, dernière mauvaise nouvelle, le câble est USB d’un coté, mais propriétaire de l’autre. L’embout ressemble à des tonnes d’autres embouts et rien ne permet de le distinguer, car la marque n’apparait nulle part… J’ai fait l’erreur de le ranger dans un tiroir avec d’autres câbles, j’ai dû mettre 20 minutes à retrouver le bon.

Bref, après toutes ces péripéties, me voilà installée avec mon ordinateur portable collé à moi et le câble froid qui me caresse les jambes pour tester cette fameuse caméra. Lorsqu’on allume la caméra, une lampe éclaire à travers le hublot. La qualité d’image est plutôt bonne, mais la zone de netteté se trouve à 5 millimetres de la caméra, pas un de plus, pas un de moins. Si vous voulez vérifier la qualité d’épilation de votre maillot, c’est parfait ! Voyons voir ce que ça donne lorsque l’on filme à l’intérieur. Le gaga est très doux et la pénétration ne pose aucun problème, les premières images sont déroutantes, j’ai l’impression d’être avec Michel Cymes au Journal de la santé.  Au début, on voit bien même si j’ai du mal à différencier ce que je vois, mais au bout de quelques centimètres les parois du vagin se collent à la camera et à partir de la on ne voit que du rose floue… Pour vous faire une idée, je vous ai fait une petite vidéo, vous allez donc en exclusivité me voir tel que personne ne m’a jamais vue ! (bande de veinard…)

[Vidéo temporairement inaccessible]

« Bon vous l’aurez compris ce n’est pas mon meilleur profil… »



Mais le gaga ne fait pas que filmer, il faut aussi Office de vibromasseur avec 6 différents modes. Sa douceur est vraiment un plus et il est très agréable à manipuler. Le moteur se situe au milieu du vibro (vu que la pointe est occupée par la camera), il peut fonctionner en même temps que la camera et la bonne nouvelle c’est qu’il peut fonctionner sans être branché ! Il est relativement silencieux, et les vibrations sont suffisamment puissantes, je n’ai eu aucun mal à atteindre l’orgasme.
Enfin, pour ce qui est des commandes, elles sont assez simples (+, mode de vibration,-), mais pas forcement très reconnaissables au toucher. Mais on s’en sort facilement et heureusement, car si la notice est traduite en plusieurs langues, on se rend compte que la traduction est catastrophique (google traduction ?) et du coup inutile.

Tout le contenu de la boite Le cable et la pochette Le cable usb d'un coté Quasiment 16cm de long Un cylindre parfait

Mes appréciations :


Les plus :

  • qualité de fabrication
  • doux et performant
  • l’emballage de qualité
  • la pochette
  • la qualité d’image de la caméra


Les moins :

  • utilisation de la camera compliquée
  • n’est pas gynécologue qui veut
  • très cher si on n’utilise pas la camera

La pointe du Gaga Les commandes Gaga-Svakom-13.jpg Petit bouchon La caméra derrière son hublot Gaga branché

Conclusions :

3.png

Le Svakom gaga est un très beau produit. Il y a bien quelque erreur de parcours comme la traduction, ou le cable, mais dans l’ensemble c’est un produit qui donne l’impression d’en avoir pour son argent. Maintenant, le coût de ce sextoy est principalement du a la camera, qui s’avère assez peu pratique à utiliser à cause du câble et surtout assez peu utile, car passé les premières secondes de découverte on réalise vite qu’on ne comprend pas ce que l’on voit.
Sans ce problème de câble je lui aurais surement mis 4 voir 4,5/5 mais, ça sera finalement 3/5.

Vous pouvez acheter le Gaga de Svakom chez Sextoys Addict au prix de 129,90€ (-10% avec le code: 2014)