La première fois que je vous en ai parlé, le design m’avait plu mais le concept restait assez flou. Le Cobra Libre n’est pas un masturbateur mais un stimulateur… Allons donc voir ce que stimulation veut dire pour Fun Factory.

Présentation du Cobra Libre:

Ils ne semblent pas peu fier du design de leur produit outre Rhin puisque l’emballage affiche deux logos qui semblent être des prix pour le design de l’engin. Histoire de nous faire notre propre avis avant d’acheter il est entièrement visible puisque le carton laisse totalement paraître le bolide.
On ouvre le carton par le côté et on tire le tout à l’extérieur.  J’aime bien cet emballage très masculin mais soigné avec un carton imprimé recto verso. Une fois libéré de son blister en plastique, je cherche… Je regarde dans la boite au cas où j’aurais oublié quelque chose… M’assure de ne rien avoir fait tomber ??? Et bien non, j’ai du mal à y croire mais c’est bien vrai, le Cobra Libre est vendu sans chargeur !!! Je trouve ça juste aberrant qu’un article comme celui-ci ne soit pas accompagné de son chargeur… J’imagine le nombre de personnes qui vont l’acheter tel quel et avoir l’agréable impression de s’être fait avoir… Avant de devoir ressortir la carte bancaire pour le recharger. Heureusement il est livré chargé ce qui permet tout de même de l’utiliser un peu avant qu’il n’y ait plus de batterie.

Le cobra libre dans son emballage Profil de la boite du cobra libre L'arrière de la boite du cobra libre Dessosu de la boite du cobra libre Le cobra libre dans son blister

Test du Cobra Libre:

Le cobra Libre est une belle machine, visuellement dans un premier temps mais aussi au niveau des matières choisies. Un mix de plastique dur et brillant (en blanc) et de silicone souple et doux en bleu. L’assemblage est de très haute qualité et les commandes magnétiques en font réellement un très bel objet.
En le manipulant une chose me surprend toutefois : habituée aux silicones ultra souples des tenga et autre Fleshlight ici la matière est bien plus rigide.
Son test va confirmer ma crainte, la silicone est vraiment dur pour une « pénétration » tel qu’on l’imagine. En fait on se retrouve plus a posé le Cobra Libre sur le bout de son pénis qu’à y rentrer comme avec les masturbateurs habituels. Ici hors de question de faire des va et viens, à moins d’avoir un sexe en titane ! Non, à ce moment-là, on comprend mieux le « stimulateur » utilisé pour décrire ce sextoy. Il ne vous masturbe pas, il vous masse le sexe par vibration.
Les sensations produites par les vibrations sont agréables mais visiblement pas autant que pour les stimulateurs féminins puisqu’il n’a pas été suffisant pour que mon testeur atteigne l’orgasme.

Contenu de la boite du cobra libre La "bouche Le cobra libre de profil

Mes appréciations:

Les plus :

  • Une qualité de fabrication au top
  • Les commandes tactiles sympas à utiliser


Les moins :

  • L’absence de chargeur
  • Agréable mais pas orgasmique
  • Non mais ils ont osé ne pas mettre de chargeur !!!
Les commandes du cobra libre L'arrière du cobra libre L'interieur du cobra libre

Note du Cobra Libre:

Ça devait arriver, je vais mettre une mauvaise note à un produit Fun Factory. Je plaiderais leur défence en prétextant une erreur de parcours en réalisant un produit masculin. Le féminin leur va bien mieux. Il n’en reste pas moins que c’est un beau produit qu’ils ont réalisé. Mais à 90€ je trouve totalement inconcevable qu’on ne fournisse pas un chargeur. De plus, en jouant la sophistication avec les vibrations, Fun Factory a oublié le plaisir recherché par ses clients… Si vous souhaitez absolument un masturbateur motorisé tournez vous vers le R-1 A10 Cyclone sinon les Tenga restent la référence.

2.png

Vous pouvez acheter le Fun Factory Cobra Libre à 89,90€ chez Erozone.