Présentation :
Le Mona livré dans un emballage type de chez LELO (Voir test du Liv et test du Nea) la seule différence que j’ai vu sur ce modèle comparé aux précédents tests est la doublure intérieure du carton. C’est toujours très propre, bien assemblé, pas de plastique bas de gamme. Et un détail que j’aimerais voir systématiquement avec tous les sextoys, la petite sacoche satinée noir pour le ranger.

Le test :
Le Mona a une forme allongée, tel un gode. Il est incurvé et un peu plus épais au bout sur la partie qui vibre le plus. Les boutons de mise en marche et de commande se trouvent sur l’extrémité opposée de la partie vibrante, sur la partie en plastique blanche brillante. Les boutons sont légèrement creusés, ce qui permet de les utiliser très facilement quand on actionne le vibro.
Le vibro est composé de 2 matières, un plastique (blanc nacré) dur, où se trouve les boutons de commande, ainsi que la prise pour le recharger qui se trouve l'extrémité, masquée par un petit cache qui rajoute une note de perfection à la finition. Tout comme son petit frère le LIV, la partie en contact avec l'intimité est faite de plastique très doux, de couleur violet et comble du bonheur, n'adhère pas à toutes les petites poussières ou autre qu'il pourrait rencontrer. Cette partie est faite d'un seul bloc afin de ne pas irriter les muqueuses.

Protection du Mona de Lelo Protection du Mona de Lelo ouverte Le Mona de Lelo de profil Le Mona de Lelo de profil 2 La tête du Mona de Lelo

La commande de réglage se compose de 4 boutons indépendants disposés en « étoile » où le marche/arrêt correspondent aux boutons se trouvant sur la ligne horizontale, et les commandes pour plus ou moins augmenter les vibrations se situent sur la ligne verticale de la commande.
Six niveaux de vibrations sont proposés, dont certains me font très facilement prendre mon pied. Le bruit des vibrations est très discret, même à l'intensité la plus forte, ce qui permet de l'utiliser partout. Le petit désagrément du sifflement que j'avais pu rencontrer avec le LIV est complètement oublié avec le Mona.

Le Mona de Lelo de derrière (débouché) Le Mona de Lelo détail des boutons Le Mona de Lelo détail de l'assemblage Le Mona de Lelo détail de la tête

Comparaison Mona et Liv de Lelo de profil Comparaison Mona et Liv de Lelo de derrière Comparaison Mona et Liv de Lelo de face Comparaison Mona et Liv de Lelo detail de la tête Comparaison Mona et Liv de Lelo, échelle de face Comparaison Mona et Liv de Lelo, échelle de coté

Mes appréciations :
Les plus :

  • La qualité de finition des plastiques, des boutons de commandes… sont irréprochables !
  • La forme ergonomique et le placement des boutons sont idéals pour atteindre l’orgasme sans se faire mal au poignet.
  • Le nombre de vibrations est parfait, pas trop peu ou pas trop nombreux
  • Peu bruyant, il peut s'utiliser partout
Les moins :
  • Le Mona correspond à la version "grand frère" du LIVE et ne présente aucune nouveauté (ou presque).
  • Le prix.



Mon avis :
Vous le savez, je suis une très grande fan des vibros, et celui-ci fait partie des best. A tous les coups on prend son pied avec, et la douceur de sa matière n'est non sans rappeler un organe humain. Donc oui, c'est un classique (et quel classique !), mais la qualité de finition et l'efficacité du Mona me permettent de le mettre dans mon sac de voyage à tous les coups car c'est un "indispensable".



Ma note : 5/5

Vous pouvez trouver le Mona chez LovelyVibes au tarif de 89€ .

Précision : Suite à ce test je baisse la note du Liv à 4,5/5 au lieu de 5/5 car si je devais choisir entre les deux je prendrais le Mona en raison de sa taille qui le rend plus pratique et plus efficace.