L'actualité Sexy & Sexytoys

Test du stimulateur « Love pink bullet »

Acheter vos sextoys sur HELLOSEXSHOP.FR

Et d’abord, quel est-il, cet animal ?
Cornes de vaches -c’est pour mieux cibler ton clito, mon enfant !
Queue de cochon -mais c’est moi qui en ai la tête.

Love pink bullet, puisque tel est son nom, est un amour de petite chose que je confierais volontiers à mes enfants. Malheureusement, en guise de pieds, il possède un bouton poussoir et, quand on appuie dessus, ma petite chose vibre au lieu de chanter des comptines.


Je me suis donc résolue à le garder pour moi.

Restait à en trouver l’usage. Mini-stimulateur, il se loge au creux de la main pour vous faire fondre. C’est un petit animal de compagnie pour ne pas s’ennuyer toute seule, un tamagotchi en silicone bien nourri au vu de ses mensurations : 6 cm pour un tour de taille de 8, étanche d’après la succinte notice (mais je n’ai pas vérifié) lisse, doux, d’un rose si tendre qu’on a malgré soi envie de l’apprivoiser.

Livré dans un moulage en plastique, enserré dans une boîte en carton, il est prêt à l’emploi, pile dans le ventre. On pourrait même changer la pile, contrairement à ces cokrings vibrants jetables aux piles déjà à moitié mortes quand on les reçoit. Malgré mon anglais hésitant, le “reusable with changing battery” du carton ne me laisse aucun doute. Cela dit, il n’aurait pas été superflu de livrer le mode d’emploi avec. Cette opération à coeur ouvert me semble si délicate à effectuer que j’ai les plus grandes craintes pour la vie de mon petit animal.

Je parlais des piles défaillantes des cockrings. Je m’attendais un peu à la même chose avec mon petit bouchon. Erreur : il est vif et guilleret. Ses vibrations ne sont hélas pas modulables, mais elles sont intenses et atteignent leur but en moins de temps qu’il ne le faut pour l’écrire.
Car oui, malgré mes réticences, j’ai poussé le test jusqu’au bout, je m’en suis servie.

Mes conclusions ne sont pas mauvaises : il remplit son office à défaut d’orifice, sa texture est douce et agréable, ses vibrations sont puissantes pour un tel petit boute-en-train.
Encore faut-il aimer les jouets d’enfants.

Je réfléchis alors à la clientèle envisagée pour ce toy.
Beaucoup semblent apprécier les pingouins et autres compagnons à pattes ou à plumes. Peut-être apprécieront-ils tout autant cet être mi-vache mi-cochon.
A moins qu’un public ultra-jeune ne soit finalement visé. J’imagine très bien des lycéennes (voire des collégiennes, mais je pousse le bouchon un peu loin…) montrer par bravade à leurs copines leur petit stimulateur dans la cour de récré.
A l’instar de la lingerie qui s’empare des tailles destinées aux pré-ados (“T’as vu, j’ai un string, ma mère ne le sait pas !”), les sextoys ne tenteraient-ils pas avec ce produit une percée dans le porte-monnaie parfois bien garni de jeunes demoiselles en quête d’émotions (dont celle de ne pas se faire pincer avec ce jouet sera peut-être la plus forte) ?

Note :

Où l’acheter et à quel prix ? sur Pinkeo pour 19,90 euros.

Acheter vos sextoys sur HELLOSEXSHOP.FR

Autres articles à voir